Retour d’expérience sur le Cycle MBSR

By 26 décembre 2017Billets d'humeur, Non classé

Retour d’expérience de Véronique Depierre sur le cycle MBSR

Avoir un retour d’expériences afin de mieux appréhender les bénéfices du programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) est une richesse pour les personnes intéressées par cette approche et encore hésitantes. Véronique, une amie chère a participé au premier programme que j’ai animé et partage sans détour que celui lui a apporté.

Un beau témoignage, merci Véronique !


Quand j’ai fait le bilan de mon année 2017, la première chose qui m’est venue à l’esprit à porter au crédit de cette année-là fut ma découverte de la méditation en pleine conscience. En effet, je pourrais dire sans exagérer que celle-ci a changé ma vie au sens où cela m’a permis de beaucoup mieux gérer mes émotions et mes angoisses et donc de rendre ma vie beaucoup plus légère et sereine. 

 

Pourtant je n’aurais jamais pu croire qu’un jour je dirais que je suis devenue addict à la méditation, tellement celle-ci m’apporte détente, réconfort, solution et bien-être. En effet, je suis de nature hyperactive, dynamique (speed diraient certains), j’aime les sensations fortes, les sports à risque, avoir mille projets et courir d’une activité à une autre. Bref, je ne tiens pas en place et tout ce qui est de l’ordre du contemplatif m’apparait donc comme ennuyeux et angoissant. L’intérêt que l’on peut porter au Qi-Gong faisait partie pour moi des grands mystères de l’humanité 😉 

 

En février 2017, j’ai vécu une épreuve familiale très difficile qui m’a rendue insomniaque. Alors j’ai commencé à regarder des vidéos d’hypnose pour le sommeil sur Youtube et pour ma plus grande surprise cela s’est avéré assez efficace, beaucoup plus que les plantes et autres substances supposées favoriser l’endormissement. J’ai donc été plus qu’heureuse d’avoir pu trouver une solution non chimique à ce problème d’insomnie très handicapant.

 

Quelques mois plus tard, mon amie Anne-Gabrielle me propose de participer à des ateliers de méditation guidée en pleine conscience dans le cadre de sa certification sur ce sujet (là aussi tu le diras mieux que moi). Emballée par mon expérience de l’hypnose et curieuse de découvrir la MBSR, je me suis donc engagée à suivre les 8 ateliers. J’ai souvent eu envie d’annuler ma participation au dernier moment car j’étais toujours dans une période difficile et l’idée d’aller m’enfermer plus de 2 heures dans une salle n’était pas séduisante. Mais m’étant engagée auprès de mon amie, j’ai fait en sorte de ne rater aucun des ateliers et j’en ai été systématiquement récompensée. En effet, j’arrivais selon les cas, fatiguée, stressée, contrariée, angoissée et je repartais beaucoup plus détendue, sereine, apaisée, confiante.

 

Ce fut donc une découverte fondamentale dans ma vie. Avoir toujours avec soi la possibilité de transformer un état émotionnel négatif et ce quasi instantanément. Juste en se concentrant sur sa respiration, sur le ressenti du moment présent et en laissant passer les pensées qui arrivent comme des nuages sans s’y agripper (merci Anne-Gabrielle, merveilleuse image). J’adore cette idée d’arrêter les pensées source d’émotions, elles-mêmes source de désagréments physiques. C’est finalement si logique. Et si efficace. 

 

Mais je dois aussi rendre hommage à Anne-Gabrielle qui a grandement contribué à travers ces ateliers et la façon dont elle les a menés avec toujours une grande générosité et extrêmement de bienveillance. Ses enseignements sont riches et apportent beaucoup plus que ce que décris là. En effet, j’apporte ici une vision très réductrice des choses mais Anne-Gabrielle a réellement une approche globale qui permet de comprendre pourquoi et comment la MBSR est une pratique qui conduit à un mieux-être au même titre que le sport, les massages ou le développement personnel. Elle sait donner du sens. Par ailleurs, elle a toujours une citation, une recommandation de lecture ce qui est vraiment très enrichissant et passionnant. Cela va bien au-delà des techniques de respiration que j’évoque ici. En outre, elle a beaucoup de professionnalisme et maîtrise parfaitement son sujet avec une grande culture. Elle a toujours le bon conseil à donner et beaucoup de pédagogie ce qui est très aidant pour des personnes comme moi qui se sentaient si éloignées de tout cela ! Enfin (et encore il y aurait encore d’autres compliments à faire…) je soulignerai son enthousiasme communicatif et sa force de conviction tout en douceur… 

 

Depuis je le pratique régulièrement dès que j’en ressens le besoin. Le besoin de lâcher-prise par exemple. Ou si j’ai un réveil au milieu de la nuit assaillie par des pensées négatives. En fait ce sont les bienfaits si rapides que j’éprouve qui m’ont totalement séduite. J’adore me faire masser, la sensation d’abandon et de détente que l’on ressent et la médiation m’apporte la même chose. Sauf que je n’ai pas besoin d’avoir planifié une séance et booker un masseur 😉 Et quel soulagement de ne plus tourner en boucle sur des pensées toxiques et nuisibles…

 

Bref je suis tellement convaincue que je suis devenue une ambassadrice de cette pratique auprès de mon entourage. J’ai d’ailleurs une amie à laquelle j’ai fortement recommandé de s’y mettre et qui fut elle aussi étonnée que moi des effets.

 

Pour finir, je dirais que je souhaite maintenant développer cette pratique à titre d’hygiène de vie préventive et pas seulement de façon curative comme je le fais aujourd’hui. Je suis convaincue en effet que comme pour le sport c’est la pratique régulière dont on tire le plus de bienfaits.

 

Je reviendrai alors pour témoigner de cette nouvelle approche de la médiation en pleine conscience !